Blé tendre semences

Multiplication de semences de blé

Introduction sur l’espèce

Les surfaces de multiplication de blé tendre en France représentent en France environ 90.000 ha, elles sont réparties sur l’ensemble du territoire, excluant les zones de montagne. Les cultures d’hiver dominent très largement (moins de 2000 ha de multiplication de blé tendre printemps).

En variétés lignées, l’itinéraire technique de production est proche de celui des cultures de consommation, mais doit faire l’objet de précautions particulières visant à assurer la pureté et une bonne qualité germinative des lots.

En production de semences de blé hybride, on sème en alternance une bande de lignée émettrice de pollen, et une bande mâles stérile qui produit la semence hybride. La stérilité mâle est obtenue par un agent chimique d’hybridation, appliqué en avril-mai.

Exigences réglementaires

On distingue trois catégories de générations produites selon les cas par des obtenteurs ou des agriculteurs multiplicateurs : les semences de prébase (nommées suivant les générations G1, G2 et G3), les semences de base (G4), produites à partir de la génération G3, et les semences certifiées (R1), produites à partir de la génération G4, et qui sont celles habituellement destinées à l’utilisateur final.

Dispositions réglementaires applicables en culture

  • Précédents culturaux
    Toute production sur un précédent de la même espèce est interdite.
  • Isolement
    Distance minimale de toute parcelle de blé tendre (1) : 30 m pour générations G1 et G2, 20 m pour G3, 10 m pour G4, 5 m pour semences certifiées.
    (1)   Les distances sont abaissées s’il s’agit d’une parcelle de la même variété.

Normes applicables sur le lot de semences pour la commercialisation

Teneur maximale en nombre dans un échantillon de 500 grammes
Semences d’autres espèces de plantes Sclérotes ou fragments de sclérotes de Claviceps purpurea (ergot)
Catégorie Pureté variétale minimale
(‰ de grains)
Faculté germinative minimale
(% de grains)
Pureté spécifique minimale
(% du poids)
Humidité maximale
(% de teneur
en eau)
Total Dont autres espèces de céréales Dont espèces de plantes autres que céréales
Semences de prébase ou de base 999 85 99 16,5 4 1 3 dont 1 Raphanus raphanistrum ou Agrostemma githago,
0 Avena Fatua, Avena sterilis Avena ludoviciana ou Lolium temulentum
1
Semences certifiées 997 85 98 16,5 10 7 7 dont 3 Raphanus raphanistrum ou Agrostemma githago,
0 Avena Fatua, Avena sterilis, Avena ludoviciana ou Lolium  temulentum
3

En semences commercialisées non traitées, absence de carie.

Exigences de la culture

Exigences agro-pédo-climatiques

Pas d’exigences agroclimatiques particulières par rapport aux cultures de blé tendre de consommation. Toutes les zones traditionnelles de culture de blé tendre sont propices à la multiplication de semences.

Précautions particulières en production de semences

  • Le nettoyage du matériel de semis
  • Le choix de la parcelle (parcelle « propre », n’ayant si possible pas reçu de céréales au cours des deux années précédentes)
  • Le travail du sol (faux semis, labour souvent nécessaires),
  • Le désherbage (avec notamment une attention particulière vis-à-vis des folles avoines, ravenelles)
  • La maîtrise des fusarioses, qui peuvent gravement affecter la faculté germinative (précédents maïs et sorgho à éviter, protection fongicide renforcée contre F. roseum et M. nivale)
  • La récolte : nettoyage de la moissonneuse-batteuse, équipée et réglée de manière adaptée, respect d’un stade optimal de récolte (13-15% de teneur en eau).

Pour en savoir plus

« Ressources documentaires » Céréales