Pois protéagineux

Multiplication de semences de pois

La multiplication de semences de pois protéagineux représente 8000 à 10.000 ha en France, répartis principalement sur la grande moitié nord de la France, avec quelques zones de production dans le Sud-Ouest et la région Rhône-Alpes. Le type printemps est le plus multiplié par rapport au type hiver.

Le pois protéagineux (Pisum sativum L.) est une plante autogame, faisant partie de la famille des Fabacées. Une soixantaine de variétés sont multipliées en France chaque année.

L’itinéraire technique de production est proche de celui des cultures de consommation, mais doit faire l’objet de précautions particulières visant à assurer la pureté et une bonne qualité germinative des lots.

Exigences réglementaires

On distingue trois catégories de générations : les semences de prébase, les semences de base, et les semences certifiées (R1) qui sont celles habituellement destinées à l’utilisateur final.

Principales dispositions réglementaires applicables en culture

Un précédent pois, vesce, lupin, féverole ou soja est proscrit au cours des 3 années précédant la culture.

Les distances d’isolement entre cultures de la même espèce sont respectivement de 30, 10 et 4 mètres pour les semences de prébase, les semences de base et les semences certifiées.

La pureté d’espèce et la pureté variétale font l’objet de contrôles en culture.

Principales normes applicables sur le lot de semences pour la commercialisation

Catégorie Pureté spécifique
(% du poids)
FG
(% de grains)
Max. impuretés (% du poids) Nombre maxi semences d’impuretés/ 1000 g
Total 1 seule espèce Melilotus sp 1 seule espèce Melilotus sp Rumex sp Cuscute et
folle avoine
PB et bases 98 80 0,3 20 0 2 0
Certifiées 98 80 0,5 0,3 0,3 5 0

Contraintes de l’espèce

Les semences de pois sont fragiles et sensibles à la casse lors de la récolte, et lors des opérations de reprise du lot après récolte. L’impact sur la faculté germinative peut être élevé si la teneur en eau des semences est faible, et si les équipements et réglages de la moissonneuse-batteuse ne sont pas adaptés.

Les bruches et tordeuses sont deux ravageurs du grain qui affectent la qualité germinative ; ils doivent être maîtrisés en production de semences.

Le pois sont sensibles à tout un cortège de maladies dont certaines doivent faire l’objet d’une attention particulière en production, car elles affectent la qualité germinative et/ou sont transmissibles par les semences (anthracnose, mildiou, bactériose).

Rendement

Le niveau de rendement moyen France du pois semence en France tout type confondu est de 45 à 50 quintaux bruts (avant triage), soit dans la même moyenne qu’en pois de consommation. On constate une certaine variabilité inter-annuelle de rendement, liée notamment aux conditions climatiques, le pois étant sensible aux coups de chaleur pendant la floraison et au déficit hydrique pendant le cycle reproducteur de la plante.

Pour en savoir plus

« Ressources documentaires » Céréales et protéagineux